cash

Besoin de CASH ?

En raison du manque actuel de financement à court terme de la part des banques, il devient de plus en plus difficile aux sociétés de financer le développement de leur activité.

Les financements à court terme classiques :

En effet le découvert bancaire à court terme est de moins en moins proposé par les banques car elles préfèrent lui substituer son remplaçant : le factoring ou affacturage.

Bien qu’intéressant, ce type de financement nécessite une préparation et un suivi rigoureux de la part du service comptable de l’entreprise.

En effet, il existe plusieurs types de contrats d’affacturage dont la gestion administrative et le coût financier peuvent varier du simple au double (article du magazine Finyear de janvier 2014).

Le financement par lease back :

Aussi pour se doter rapidement de liquidités, un autre outil financier est possible pour l’entreprise qui est propriétaire de ses murs : le lease back.

Le lease back (diminutif de sale and lease back) ou cession bail, consiste pour l’entreprise à vendre, ou revendre si son immobilier est déjà financé par un crédit bail, son actif immobilier auprès d’un établissement financier spécialisé en immobilier.

Cette opération financière entraînera de facto le transfert de propriété de l’actif immobilier de l’entreprise en faveur du nouvel acquéreur, l’organisme financier.

En échange, le nouveau propriétaire louera à l’entreprise son ancien actif immobilier sur une longue durée (entre 10 et 15 ans).

Cette durée dépendra essentiellement du montant du loyer que pourra couvrir l’activité de l’entreprise qui sera forcément supérieur au montant des amortissements précédemment pratiqués.

Cependant, limiter la durée du financement à 12 ans permettra d’être exonéré de la taxe de publicité foncière.

Gestion du projet :

Il vous faudra prévoir un délai entre 3 et 6 mois pour réaliser la vente de l’immeuble entre la date d’analyse du projet et l’encaissement final de la vente.

En voici les principales étapes :

– Analyse financière du refinancement immobilier
– Évaluation immobilière de votre actif par un expert immobilier
– Fournir les informations sur votre entreprise (présentation, chiffres passés et futurs, niveau d’activité en cours)
– Rédaction et signature de l’acte de vente par un notaire
– Rédaction de l’acte de location
– Transfert des fonds financiers à l’entreprise

Fiscalité :

La vente de votre actif immobilier devrait générer une plus value (différence entre prix de vente et valeur d’origine).
Cette plus value sera alors imposée immédiatement au taux de l’Impôt sur les Sociétés en vigueur soit 33,33% pour 2015.

Optimisation de votre patrimoine immobilier :

Enfin, cette opération peut permettre au chef d’entreprise d’optimiser au passage son patrimoine immobilier.

En effet, il s’agit de constituer une SCI (société civile immobilière) dont il est l’unique propriétaire qui s’intercalera entre l’entreprise locataire et l’investisseur financier propriétaire.

L’intérêt de ce montage est qu’il permettra au chef d’entreprise de devenir propriétaire de l’immobilier ainsi loué au terme du contrat de location financière.

Immobilier qu’il pourra conserver par la suite s’il souhaite céder uniquement son entreprise.

Conclusion :
Au regard des taux actuels d’emprunt long terme, il n’y a pas d’hésitation à avoir : faites refinancer aujourd’hui votre actif immobilier auprès d’investisseurs financiers spécialisés pour vous permettre de booster le développement de votre activité et de vos projets de croissance.